Essai – Audi RS3 Sportback, des plaisirs intenses et authentiques

0
42
Static photo, Color: tango red, kyalami green

Ce n’est pas parce qu’Audi embraye rapidement sur la motorisation électrique que la marque allemande oublie ses fondamentaux. La preuve avec cette séduisante RS3 Sportback, animé par un sulfureux 5 cylindres turbo aussi addictif que terriblement attachant ! Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Quand Audi lança l’A3, qui était, globalement, une version snob de la VW Golf, le succès fut immédiatement au rendez-vous. Et comme, dans la grande nébuleuse du groupe Volkswagen, Audi est positionné plus en gamme que VW, il fallut faire mieux que la Golf GTI  : ainsi naquit les Audi S3 et surtout RS3. Le R apporte un vrai truc en plus  : un 5 cylindres turbo, dont les origines remontent aux Quattro de rallye des années 80, mais qui a suffisamment évolué aujourd’hui pour constituer à la fois une offre inédite et terriblement addictive : en gros, il y a la RS3 et les autres… Et l’A3 en est aujourd’hui à sa quatrième génération.

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Pas mal de choses, avec notamment un restylage au niveau des optiques et des entrées d’air de la face avant. On note aussi un travail sur l’ergonomie intérieure, avec des fonctionnalités «  tout tactile  » dans l’air du temps. Enfin, si le sulfureux 5 cylindres en reste à 400 chevaux, sa gestion électronique est revue et ça, ça change tout  !

Et sous le capot, donc ?
Cette version RS3 dispose des dernières évolutions du 5 cylindres qui a, non seulement écrit les grandes pages de Audi en Rallye, mais est probablement voué à disparaître prochainement sur l’autel d’une pseudo e-mobilité vertueuse. Bref, au fil de la carrière de la RS3, le 5 cylindres a d’abord développé 320 ch, puis 367, et maintenant, c’est le chiffre rond de 400 chevaux qu’il affiche fièrement, associé à un sérieux 500 Nm de couple. De quoi lui donner des ailes  : grâce à ses quatre roues motrices et sa boîte de vitesse à double embrayage, il accélère comme un dragster (le 0 à 100 est couvert en 3,8 secondes  !). Mais au-delà de ces chiffres impressionnants, il délivre surtout un agrément sans faille  ! Et une sonorité qui donne la chair de poule. Oui, le plaisir de conduite est encore une valeur sûre.

Et au volant, ça donne quoi ?
D’abord, c’est une Audi  : position de conduite parfaite, équipement de haut niveau, finition impressionnante, avec sur notre voiture d’essai à la teinte gris mat, un intérieur réhaussé de touches vert clair un peu partout, très gaies  ! Côté ergonomie, la marque aux quatre anneaux n’oublie pas ses propres fondamentaux  ! Bien installé dans des sièges baquet, on profite d’une instrumentation numérique claire et lisible, qui vous indique à quel point la salle des machines peut envoyer du lourd. Mais avant cela, le RS3 sait faire de la séduction  : contre toute attente, le confort est typé sport sans verser vers l’extrême, et en sélectionnant les modes de conduite les plus conciliants, cette auto compacte de 4,50 m de long, parfaitement à l’aise en ville, épate par sa douceur et son silence. Sous 2500 tr/min, le cinq cylindres turbo montre patte de velours et la boîte égrène les rapports en douceur. Au-dessus  ? Là, on découvre ce que les mots «  allonge  » et «  poussée  » veulent dire  : l’engin se téléporte, l’horizon se rétrécit, et le 5 cylindres s’éclaircit la voix dans des tonalités uniques et, pour tout dire, fortement addictives. Côté tenue de route, c’est un rail, et les freins sont impressionnants d’efficacité.

Son point fort ?
C’est une forme de polyvalence incroyable  : en mode «  efficiency  », elle trimbale la famille en tout confort et en se contentant de 8 l/100 sur route. En mode «  sport  », elle dérive de l’arrière au lâcher de pied en entrée de courbe, avant d’en sortir en avalant le bitume grâce à ses quatre roues motrices. Et le mode «  drift  » sera marrant pour ceux qui sauront l’utiliser, probablement sur un parking de supermarché. Enfin, la berline est disponible contre 1400 € supplémentaires.

Le verdict de Stuff 
Pour combien de temps encore les constructeurs seront-ils en mesure de nous proposer ce genre d’autos  ? Peut-être plus longtemps, hélas. Raison de plus pour profiter des sensations fortes délivrées par cette RS3 et son moteur cinq cylindres aussi généreux qu’atypique, qui délivre tout son potentiel avec la sécurité des quatre roues motrices. Et côté moteur & boîte, c’est un plaisir de chaque instant. Profitons-en avant qu’il ne soit trop tard.

Les chiffres clé 
Moteur  : 5 cylindres en ligne, turbo
Cylindrée  : 2480 cm3
Puissance  : 400 ch à 5600 tr/mn
Couple  : 500 Nm à 2250 tr/mn
Boîte de vitesse  : automatique à double embrayage, 7 rapports
Poids  : 1645 kilos
Vitesse maxi  : 250 km/h
0 à 100 km/h  : 3,8 secondes
Conso officielle / de l’essai  : 9,0 l/100 / 9,5 l/100
Prix : gamme RS3 Sportback à partir de 69990 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here