Essai – Audi e-tron S Sportback : le must du SUV électrique

0
56
Dynamic photo Color: Daytona gray

Audi développe sa gamme tout électrique à la vitesse de l’éclair et n’oublie pas les amateurs de performances avec cette version S Sportback, qui offre une puissance impressionnante dans un environnement ouaté délicieusement agréable au quotidien. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
C’est BMW qui a créé la mode avec le X6 en 2008 : le SUV « raboté » est tendance, et, alors qu’il fut l’apanage des marques premium, il commence à se décliner dans des versions plus populaires telles que le Renault Arkana et bientôt chez Peugeot avec une version dédiée du 3008. Mais pour la vraie prestance, celle qui en impose sur la route, rien ne vaut un modèle taille XXL. L’Audi e-tron Sportback porte ainsi bien son nom et Audi dédouble son offre avec une version S, à la motorisation boostée, qui correspond mieux à son allure sportive.

 

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Par rapport à une Audi e-tron « standard », à la classique allure de SUV, cette version Sportback dispose d’une partie arrière se distingue donc par son hayon plus pentu, avec un toit plus bas de 13 mm. Mais que l’on se rassure, l’habitabilité n’est pas en reste : à l’avant, rien ne change, tandis que pour les passagers arrière, la garde au toit est réduite de 20 mm, mais le véhicule est tellement généreux en espace que cela ne se voit pas. Idem pour le coffre, qui reste assez grand, avec un volume qui se réduit de 660 à 615 litres en configuration normale, et de 1725 à 1655 quand on replie les sièges : autant dire qu’il y a de la place à bord de cette auto. Autre chose : avec cette version S, grosses jantes et attributs aéro renforcent l’allure sportive. On aime.

 

Et sous le capot ?
C’est très simple : par rapport à la version standard du e-tron, disposant déjà, dans sa déclinaison 55 quattro, d’une puissance très confortable de 403 ch et de 664 Nm de couple, Audi a placé la barre encore plus haut. Ce ne sont plus deux moteurs électriques qui font avancer la voiture, mais trois, puisque Audi en a placé un troisième sur l’essieu arrière. La puissance fait un bond à 509 ch, mais le couple (qui est de la capacité à générer de la puissance instantanément) bondit à 973 Nm : en un mot, malgré les 2,5 tonnes, l’Audi e-tron S Sportback est une fusée, avec un 0 à 100 couvert en 4,5 secondes. Vous aimez vous faire masser la nuque par l’appuie-tête au départ du feu vert ? Vous allez adorer ! La batterie, elle, est de grosse capacité : 95 kWh, et elle accepte des recharges rapides à 150 kW sur le réseau Ionity, partenaire de Audi.

 

Et au volant, ça donne quoi ?
C’est toujours aussi magique ! Entre l’intérieur accueillant, les excellents sièges, l’ergonomie impeccable, la finition parfaite, l’équipement pléthorique, les écrans tactiles à fonction haptique, les rétroviseurs confiés à des caméras qui renvoient l’image à l’angle des contreportes (elles offrent une restitution remarquable, encore plus la nuit et dans les tunnels, mais demandent un peu d’habitude lors des manœuvres – par contre, ils font gagner 3 kilomètres d’autonomie grâce à leur meilleure pénétration dans l’air), le silence de la motorisation électrique, tout ceci concourt à un réel sentiment de bien-être. Comme dans toute auto électrique performante, on peut être collé au siège à la moindre accélération, mais, au-delà des capacités de reprises qui font qu’on survole le trafic sans aucune difficulté, on peut aussi savourer le confort, le silence et le côté tapis volant de cette e-tron S Sportback, dont le châssis sport (plus bas de 10 mm que sur les autres versions) et la suspension pneumatique offrent un ressenti précis de la route sans jamais être trop ferme. On apprécie les palettes au volant qui, en ville ou sur une descente de montagne, permettent de choisir l’un des trois niveaux de régénération au freinage, avec une décélération qui peut aller jusque 0,3 G et vous recharger les batteries au passage. Puisque l’on parle de batteries, côté autonomie, on est plutôt sur un peu plus de 300 km en usage mixte. Les longs parcours inciteront donc à planifier l’itinéraire et à viser les stations de recharge rapide, comme toujours sur une électrique…

 

Son point fort ?
Voici une nouvelle démonstration éclatante du savoir-faire de Audi, qui sait mixer confort, élégance et performance avec une finesse de dosage rarement atteinte. Le e-tron S Sportback séduit, mais si ses performances sont too much pour vous, l’essentiel de ses qualités se retrouve déjà dans un e-tron « standard » à 71 900 €. Quant à l’élégance de la berline e-tron GT quattro, qui dispose peu ou prou de mêmes technologies, elle laisse sans voix !

Le verdict de Stuff 
Nul doute qu’avec cette version survitaminée, fabriquée en Belgique, le Tesla Model X a trouvé un concurrent de taille, qui offre des performances stratosphériques, en silence, et dans un niveau de raffinement dont ne peut se prévaloir l’américain…

 

Les chiffres clé 
Moteur électrique synchrone à aimants permanents
Puissance : 509 ch
Couple : 973 Nm
Boîte de vitesse : 1 rapport fixe
Poids : 2555 kilos
Vitesse maxi : 210 km/h
0 à 100 km/h : 4,5 secondes
Conso officielle / de l’essai : de 25,9 à 28 kWh/100 / 27 kWh/100
Prix : gamme e-tron à partir de 71.900 € ; version S Sportback à partir de 99.200 €.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here