Essai – Audi A1 Sportback 35 TFSI, elle a tout d’une grande !

0
87
Static photo Colour: Python Yellow

“Elle a tout d’une grande…” On doit cette expression à la Renault Clio : mais enfin, avec sa panoplie de moteurs dont certains ont un système de désactivation des cylindres, son tableau de bord entièrement digital, son gabarit compact et son bel espace intérieur, cette expression ne s’est jamais aussi bien appliquée qu’à la nouvelle Audi A1.

C’est quoi ?
Depuis 2010, une petite citadine chic sort des usines belges de Forest : c’est l’Audi A1, qui a été restylée en 2015. En voici la seconde génération, entièrement nouvelle du sol au plafond !

Et quoi de neuf, donc ?
Bah, tout ! Déjà, le concept : fini la possibilité de l’avoir en trois portes, ce sera désormais 5 portes pour tout le monde. Cela lui va bien, même si l’on en trouvera pour regretter l’ancien modèle, qui se démarquait parfois avec ses arches de toit argentées. Mais le nouveau look, qui ne tranche pas totalement avec l’ancien, se démarque malgré tout par des feux à LEDs et une calandre plus agressive. Ensuite, plus de moteurs Diesel non plus ! On sait que cette technologie est controversée et de toute manière elle n’a pas beaucoup sa place sur une auto citadine. Audi a donc mis de nouveaux moteurs dans son A1, et attention, en a profité pour revoir la dénomination. Vous avez donc les A1 25 et 30 TFSI (qui ont un petit moteur trois cylindres, déjà bien vaillant en version 30), et celle de mon modèle d’essai, la 35 TFSI. Lui, il est intéressant : c’est un quatre cylindres en ligne turbo essence, avec un système de désactivation des cylindres sous faible charge : en gros, quand vous roulez doucement, d’une gentille et délicate pression sur l’accélérateur, il n’y a que la moitié des cylindres qui sont alimentés par du carburant ; en résultent de belles économies. Et bientôt, une version 40 TFSI de 200 ch sera au programme.

Et côté techno ?
Là aussi, c’est carton plein ! A condition de prendre des versions haut de gamme, on dispose de tout le raffinement dont bénéficient les autres grandes Audi : démarrage sans clé, système complet d’aides à la sécurité (maintien de ligne, freinage d’urgence, reconnaissance des panneaux, régulateur de vitesse adaptatif, caméra de recul), sans parler du Virtual Cockpit, un tableau de bord entièrement digital et qui dispose de plusieurs modes d’affichage, avec la possibilité de faire « monter » la carte du GPS entre les compteurs. C’est magique. On terminera avec une ergonomie simple et évidente, un écran de 10,1’’ tactile aussi efficace qu’agréable à regarder, et même une sonorité très correcte !

A conduire, c’est bien ?
C’est top ! Tout simplement parce que le groupe allemand maîtrise les boîtes de vitesse à double embrayage depuis de nombreuses années et que la combinaison entre la boîte S Tronc à 7 vitesses (qui bénéficie de différents modes de conduite ainsi que de palettes au volant) avec le moteur 35 TFSI (qui lui, offre carrément des performances de GTI car ses 150 chevaux, combinés à un poids maîtrisé à moins de 1200 kilos, lui offrent de belles accélérations avec le 0 à 100 couvert en 7,7 secondes !), tout ceci concourt à apprécier la conduite d’une auto vive mais jamais brutale, suffisamment compacte (4,03 m de long, soit 6 cm de plus que l’ancienne génération) pour être à l’aise en ville (mais suffisamment spacieuse pour avoir des passagers de 1,80 m à l’arrière, car l’empattement a augmenté de 10 cm, au bénéfice de la place pour les jambes, et le coffre est plus grand de 65 litres, à 335 désormais). Bref, malgré un confort un rien ferme sur les pavés, c’est une réussite !

Le verdict de Stuff
A la différence de ses concurrentes directes (Fiat 500, Mini), l’A1 ne joue pas la carte du rétro. Son modernisme n’en est que plus percutant. Le bon espace intérieur et l’alliance moteur / boîte très efficace de cette version 35 TFSI n’en font pas qu’une citadine : son rayon d’action dépasse de très loin le cadre de la cité !

Les chiffres clé
Moteur 4 cylindres en ligne, turbo essence, avec système de désactivation des cylindres, 1498 cm3
Puissance : 150 chevaux à 5000 tr/mn
Couple : 250 Nm à 1500 tr/mn
Poids : 1165 kg
Vitesse maxi : 222 km/h
0 à 100 km/h : 7,7 secondes
Conso officielle / de l’essai : 5,1 l/100 // 8,4 l / 100
Prix : gamme A1 Sportback à partir de 20.000 € / Modèle d’essai A1 35 TFSI Design Luxe S Tronic à partir de 32.650 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here