Essai – Alpine A 110 S, encore plus radicale

0
234
2019 - Essais presse ALPINE A110S au Portugal

En complément de l’excellente version «  de base  » de l’Alpine A 110, cette version S se veut plus radicale, pour répondre aux besoins des fans de conduite (très) sportive. Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Souvenez-vous, à sa sortie, nous avions essayé et salué le retour de l’Alpine A 110, hommage moderne à la fameuse A 110 «  Berlinette  » qui a tant fait rêver les fans de voitures de sport dans les années 70 (elle fut championne du monde des rallyes en 1971 et 1973 !) et au-delà, puisqu’un bel exemplaire conserve une cote très élevée de nos jours (qui peut même frôler les 100  000 € pour les versions les plus abouties). Bref, quand Alpine a relancé l’A 110, on a adoré. Et quand on apprend qu’il y a une version S, plus puissante et plus sportive, on est curieux d’en prendre le volant.

 

Justement, qu’est-ce qu’il y a de nouveau ?
Extérieurement, vraiment pas grand-chose et on pourrait presque le regretter  ! Pas même un logo, la différence tient dans des détails subtils, comme des petites touches d’orange sur le logo, les surpiqûres des sièges, les étriers de freins. Ca le fait toujours côté look  : l’A 110 S peut, en option (2400 €), recevoir un toit en carbone, plus léger de 1,9 kilos, et qui abaisse le centre de gravité. Mais c’est sous la carrosserie que ça change le plus  !

 

Et sous le capot ?
On retrouve le 4 cylindres 1.8 partagé avec la Megane RS, mais ses valeurs augmentent  : par rapport à la version standard qui développe 252 ch et 320 Nm de couple, la version S offre carrément 292 chevaux  ; par contre, la valeur de couple est identique (c’est le maximum que la boîte de vitesse peut encaisser). Le châssis reçoit des réglages plus sportifs, avec une caisse plus basse de 100 mm, des ressorts d’amortisseur plus raides de 50 %, des barres anti-roulis plus raides de 100 %, des nouvelles jantes et des pneus Michelin Pilot Sport 4 plus adhérents. Côté perfs, on ne gagne qu’un petit dixième à l’accélération (4,4 secondes de 0 à 100 km/h désormais) et la vitesse de pointe progresse de 10 km/h, à 260 chrono !

 

Et au volant, ça donne quoi ?
Plein de différences  ! Si l’on retrouve l’intérieur plein de charme, avec les jolis baquets en mélange de cuir et d’Alcantara, la position de conduite parfaite et le design très suggestif qui met dans l’ambiance, et qui permet de faire passer les petits défauts (système d’info-divertissement daté, qui n’a pas Apple CarPlay ni Waze, absence de rangements pour caser ses clés ou son téléphone). En parlant d’info-divertissement, on se console avec une fonctionnalité Alpine Telemetrics, de série, qui permet d’afficher des chronos et tous les paramètres de la conduite sportive, un peu comme dans le jeu Gran Turismo, pour ceux qui s’en souviennent. Le point commun avec l’A 110 standard, c’est l’impression immédiate de faire corps avec l’auto, ou chaque injonction du volant se traduit, sans filtres, par une action sur la route  ; magie absolue d’une auto qui ne pèse qu’un peu plus de 1100 kilos  !

 

Le 4 cylindres conserve son caractère coupleux, rond à bas régime, avec un turbo qui commence à souffler fort dès 2500 tr/mn, agréable pour une conduite toute en souplesse. Mais c’est dans les tours que la différence se fait sentir, les 400 chevaux supplémentaires et le régime moteur augmenté de 400 tr/mn donnent une allonge encore plus marquée entre deux virages, ce que l’on ressent en mode de conduite «  couteau entre les dents  ». C’est là que la 110 S fait valoir ses atouts  : mieux posée sur ses appuis, plus stable à très haute vitesse, elle offre une rigueur que ne proposait pas la version standard.

 

Son point fort ?
C’est de toute évidence cette efficacité supplémentaire en conduite très sportive  : plus précise, plus réactive, la 110 S se destine à ceux qui ont un chrono planqué dans un hémisphère du cerveau, ou qui font beaucoup de circuit. Car sur la route, on perd nettement en confort de suspension avec ce châssis bien plus ferme, et le punch supplémentaire du moteur ne s’exprime qu’aux abords de la zone rouge. La fréquentez-vous souvent  ?

 

Le verdict de Stuff 
C’est toujours bon d’avoir le choix  : l’A 110 est confortable et joueuse, l’A 110 S est rigoureuse et un peu plus performante encore. Si la version standard donne déjà de grandes satisfactions au quotidien, peut-être serez-vous sensible au supplément de piment offert par la S…

 

Les chiffres clé 
Moteur 4 cylindres en ligne, 1799 cm3, turbo
Puissance  : 292 ch à 6400 tr/mn
Couple  : 320 Nm à 2000 tr/mn
Boîte de vitesses  : automatique à double embrayage, 7 rapports
Poids  : 1114 kilos
Vitesse maxi  : 260 km/h
0 à 100 km/h  : 4,4 secondes
Consommation officielle / de l’essai  : 6,5 l/100 / 9,1 l/100
Prix  : gamme A 110 à partir de 58.000 €, version S à partir de 69.100 €

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here