Citroën Ami, ode à la liberté

0
40

La liberté, c’est la vie, la mobilité, c’est la vie  : Citroën vous la facilite, dès l’âge de 14 ans, avec cette Ami électrique. Une auto décalée et astucieuse, une vraie Citroën  ! Par Philippe Guillaume

C’est quoi ?
Cela ressemble à une petite «  voiture sans permis  » et en fait, c’en est une  ! L’Ami est accessible à tous les détenteurs du permis AM, donc dès 14 ans en France, et c’est une excellente nouvelle pour tous ceux qui ont besoin de mobilité et qui veulent découvrir le monde (en commençant par leur quartier et un peu au-delà, autonomie oblige). Outre les fabricants classiques de voiturette (Ligier, Aixam et autres), Renault avait aussi défriché ce créneau avec le Twizy. L’Ami y apporte une touche d’intelligence en plus.

Comment ça ?
C’est simple : comme ses concurrentes, elle propose un petit moteur (ici une unité 100 % électrique de 8 ch) et une vitesse limitée à 45 km/h, législation oblige. Mais contrairement à la Twizy, elle offre deux places côte à côte (le siège du passager est un peu décalé vers l’arrière, au bénéfice de l’espace aux coudes), et contrairement aux autres «  voiturettes  », son moteur électrique la rend silencieuse (on n’a pas le bourdonnement de tracteur Diesel des autres), et sa conception aussi astucieuse que lumineuse la rend assez légère.

Et l’intérieur ?
On retrouve des valeurs typiquement Citroën, avec une vraie créativité qui laisse admiratif. Pour contenir les coûts, les face avant et arrière sont identiques, il n’y a pas de coffre et il n’y a qu’une seule charnière de porte (qui s’ouvrent donc de manière antagonique), lesquelles s’ouvrent avec des lanières. Bon, évidemment, la finition est assez légère, mais on trouve des clins d’œil au passé, comme les vitres façon 2 CV, qui se remontent au-dessus de l’avant-bras, permettant de régler les petits rétroviseurs du bout des doigts. Autre astuce  : le câble de recharge qui se planque dans le montant de la porte passager, pour une recharge en trois heures sur une prise domestique. La «  boîte de vitesse  » se commande par trois boutons sur le côté du siège conducteur. Un petit écran digital donne les infos essentielles (on aurait pu accepter la présence d’une horloge, quand même) et il y a même une ventilation, que je n’ai pas trouvé super efficace… Evidemment, on n’a pas d’écran TFT couleur pour l’info-divertissement, mais un support de smartphone et une prise USB, c’est bien pensé. Notons toutefois que dans sa version  «  de base  », l’Ami est aussi gaie qu’un caddie de supermarché  ; mais des packs de personnalisation et de couleur sont accessibles à des tarifs amicaux.

Et au volant, ça donne quoi ?
C’est rigolo comme tout  ! L’Ami est vraiment agile, et si aucune commande (direction, freinage) n’est assistée, sa conduite est vraiment facile et surtout, follement amusante. L’habitacle est finalement spacieux et hyper lumineux. Son gabarit riquiqui (2,41 de long, 1,39 m de large) la rend redoutable en ville  : elle se faufile et se gare presque partout. Si la vitesse de pointe limitée par la loi à 45 km/h lui interdit le boulevard périphérique et les autoroutes urbaines, et si, parfois, on sent la présence insistante d’une camionnette derrière soi, malgré tout, dans un environnement purement urbain, les accélérations sont suffisantes pour suivre le trafic et se déplacer avec un certain dynamisme. Et à l’approche de l’hiver, on se sent quand même plus au chaud et mieux protégé que sur un scooter !

Son point fort ?
Le look décalé, la facilité d’utilisation, la personnalisation possible, la sécurité à bord  : voilà qui devrait parler aux parents. D’ailleurs, dans le cadre de cet essai, on l’a comparé avec une concurrente, la Vespa Elettrica, qui vaut à peu près le même prix  : l’Ami est meilleure en tenue de route, en freinage, et même un peu en accélérations, qu’elle maintient mieux dans les côtes. Quand à l’autonomie, elle offre un très correct 70 km qui se vérifie à l’usage, la Vespa ne fait pas mieux.

Le verdict de Stuff 
Evidemment, son usage est un peu limité, mais l’Ami permet aux ados de sortir du cocon familial en toute sécurité, et ça, c’est le début des premières émotions et de la liberté, et à 6000 €, c’est franchement bien joué  !

Les chiffres clé 
Moteur électrique
Puissance  : 8 ch ch
Batteries 5,5 kWh
Boîte de vitesses  : un rapport
Poids  : 470 kilos
Vitesse maxi  : 45 km/h
0 à 45 km/h  : 10 secondes
Autonomie  : 75 km
Prix : à partir de 6900 € (bonus de 900 € non déduit)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here