A chacun sa Vintage Rally Healey automatique

0
29

Depuis plus de 15 ans, les amateurs de belle mécanique célèbrent les retrouvailles de l’automobile et de l’horlogerie avec les séries limitées Vintage Rally, conçues par Frédérique Constant, en hommage aux mythiques Austin-Healey. Fidèle à ce rendez-vous, la manufacture horlogère suisse dévoile trois nouveaux modèles, au rythme de variations rétro aussi racées que chic.

Chaque année, Frédérique Constant offre de nouvelles variations de sa collection emblématique Vintage Rally. Equipés d’un compteur petite seconde, ces garde-temps automatiques sont édités chacun à 888 exemplaires, dûment authentifiés par le logo original «  Healey  » apposé sur leur cadran. Ils sont proposés à partir de 1595 €.

Cette collection est née d’un partenariat, noué dès 2004, entre la manufacture horlogère suisse Frédérique Constant et la marque de voitures Austin Healey. Avec 17 années d’une amitié horlo-sportive au compteur, c’est l’une des plus pérennes du secteur, traduisant les indéfectibles liens que les deux maisons entretiennent dans un but commun  : se reposer sur la tradition pour créer des objets contemporains d’aujourd’hui, réservés aux amateurs de bienfacture et d’élégance.

Habillée de vert, La Vintage Rally Healey automatique petite seconde fait référence à la mythique couleur de la firme Austin-Healey, un vert so british qui se déploie sur tout le cadran. Modèle de contraste, retour aux sources de l’une des couleurs les plus emblémathiques de l’automobile de rallye, ce «  vert anglais  » a longtemps habillé les Austin-Healey d’époque, aujourd’hui particulièrement recherchées des collectionneurs. Pour cette version, Frédérique Constant a opté pour des index appliqués argentés luminescents dont le 6 et le 12 sont généreusement dimensionnés – c’est l’un des traits identitaires de la collection Vintage Rally.

A 9h, la pièce offre une petite seconde décentrée. Cette complication, d’une fibre très classique, n’a existé qu’une seule fois en près de 20 ans. Indépendante, elle est équilibrée à 3h par un guichet de date. Tout autour du cadran se déploie le rehaut marquant les 60 minutes, au sein d’un boîtier en acier de 40 mm, un diamètre très apprécié des collectionneurs pour son caractère intemporel.

Enfin, le bracelet perforé, proposé en cuir brun, a fait l’objet d’une attention particulière. Cette couleur, que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans la montre, rappelle aussi bien les selleries des belles autos des années 40 à 70, que les gants avec lesquels les « gentlemen drivers » prenaient la clé des champs.

La seconde édition de cette nouvelle Vintage Rally Healey fait un pari esthétique tout inverse : un seul ton, le gris. Sobre, moderne, elle déploie un gris souris sur son cadran et son bracelet. La pièce se distingue donc par ses cinquante nuances de gris, celles du boîtier acier, du bracelet cuir, du cadran, de ses index, de ses aiguilles. Chaque élément de l’habillage prendra un reflet qui lui est propre, au fil des virages et routes ensoleillées…

Enfin, la dernière version se veut la plus classique, dans le droit fil de la belle horlogerie genevoise que Frédérique Constant a toujours défendue. Le boîtier est en or rose plaqué, habillant également index, aiguilles et couronne. A la lumière de cet or solaire, répond le bleu nuit du cadran, repris sur le bracelet cuir. De jour comme de nuit, cette montre brillera par son élégance distinctive.

Embarquant le mouvement automatique FC-345, oscillant à une fréquence de 28  800 alternances par heure et doté de 31 rubis, la Vintage Rally Healey automatique petite seconde bénéficie d’une réserve de marche de 38 heures.

Ces trois séries limitées ont leur fond gravé d’une Austin-Healey en plein élan, la célèbre Healey 100S immatriculée NOJ393, achetée en 1969 par un collectionneur pour 155 livres et revendue près d’un million d’euros en décembre 2011. Editées chacune à 888 exemplaires, elles sont livrées au sein d’un coffret collector comprenant une réplique miniature de la NOJ393. Les amateurs de sportives vintage apprécieront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here